MONDE ARABE

Syrie : Washington «désinforme» le monde sur la situation afin de légitimer sa présence, dénonce la Russie

Les États-Unis et leurs alliés diffusent de fausses informations sur la situation en Syrie ce qui désoriente la communauté internationale et freine le retour des Syriens dans leur pays, selon une déclaration conjointe des militaires russes et des autorités syriennes. Les USA le feraient pour légitimer leur présence.
Les structures de coordination russo-syriennes ont diffusé une déclaration dans laquelle ils accusent les États-Unis et leurs alliés de fournir de fausses informations sur la situation en Syrie.
Efforts titanesques du gouvernement syrien
«Le gouvernement syrien déploie des efforts titanesques afin d’organiser une vie pacifique dans le pays. Les structures spécialisées de l’Onu ont reconnu que les conditions de vie créées aux Syriens rentrés dans le pays étaient conformes aux normes humanitaires internationales. Cependant les États-Unis et leurs alliés continuent de désinformer la communauté mondiale sur la situation en Syrie», indique le communiqué.
Le document signale que ces actions des États-Unis freinent le processus de retour des Syriens dans leur pays.
Tentatives américaines de légitimer leur présence
En outre, les autorités états-uniennes font feu de tout bois pour maintenir des foyers de tension en Syrie en vue de légitimer leur présence dans le pays et de garder le contrôle des sites pétroliers.
Obstacles au rapatriement de djihadistes
«Force nous est de souligner qu’une part de la responsabilité dans cette situation incombe aux pays européens qui font tout leur possible pour ne pas rapatrier leurs citoyens ayant combattu dans les rangs de Daech*», indique la déclaration.
Les parties ont fait état d’un grand nombre d’engins explosifs artisanaux, d’engins explosifs improvisés et autres laissés par les djihadistes à Raqqa et ont appelé la communauté internationale à participer au déminage humanitaire.
Le conflit armé en Syrie dure depuis 2011. Les militaires russes y ont été engagés en 2015 à la demande du gouvernement syrien pour combattre les groupes terroristes.

Leave a Reply