ORAN

Une journée de sensibilisation sur accident de circulation : Si les notions de bases de la prévention routière étaient respectées…

M.A.J

Reconnus comme véritable fléau national, les accidents de la route restent une des préoccupations majeures qui ne semble pas trouver une véritable solution face aux nombre de victimes entre personnes décédées et les milliers de blessées qui ne cessent d’être enregistrés par les bilans des sinistres établis par les acteurs intervenant lors d’un signalement d’un accident, à savoir, les corps sécuritaires entre police et gendarmerie en intra ou extra muros selon les compétences et leurs homologues de la protection civile et les équipes médicales, présents eux aussi lors des accidents de la route signalés de nuit comme de jour. De nombreux observateurs et les rapports des corps sécuritaires le confirment, beaucoup d’accidents peuvent être évités, si les notions de bases de la prévention routière étaient respectées. De nos jours, en milieu urbain ou en extra muros, le code de la route est loin d’être strictement observé, que dire alors du respect des feux tricolores, des stop ou encore des sens interdits « brulés » et qui font que le facteur humain, reste l’une des causes premières des accidents de la route. A cela, s’ajoutent, la conduite en état de d’ivresse ou sous l’effet de stupéfiants, les dépassements et manœuvres dangereuses et bien sur l’excès de vitesse qui ne tient pas compte de la limitation de vitesse aux endroits pourtant indiqués. Dans ce cadre, une nouvelle fois, la Sûreté de wilaya d’Oran en collaboration avec les associations versées dans la prévention routière, ont organisé le 15 décembre dernier, une journée d’information et de sensibilisation au niveau de l’institut national de la formation professionnelle « chahid Khadari Hasni ». Une journée à laquelle ont pris part, divers départements de la Sûreté de wilaya, dont celui de la cellule de communication et des relations publiques, des responsables de la formation professionnelle, des représentants de la gendarmerie nationale et de la protection civile ainsi que des membres de l’association pour la prévention contre les accidents de la route. De nombreux étudiants universitaires et des stagiaires de la formation professionnelle ont aussi pris part à cette journée d’information et de sensibilisation durant laquelle de nombreuses interventions ont été assurées par les représentants de la Sûreté et de l’association de la prévention contre les accidents de la route. Tous les acteurs présents ont apprécié l’importance de cette journée de sensibilisation sur les dangers des accidents de la route et notamment après l’exercice de simulation d’un accident de la route et de la prise en charge des victimes effectué sur les lieux même du centre. Pour rappel, la moyenne des 4.000 morts par an et des dizaines de milliers de blessés enregistrés chaque années sur nos routes à travers le territoire national, et ce, depuis ces dix dernières années, laisse à penser que les dispositifs mis en place restent insuffisants ou peu efficace si l’on venait à prendre le cas des accidents de la route qui surviennent sur le seul périmètre de la wilaya d’Oran et pour cause, l’anarchie dans la conduite et de la circulation routière constatées à travers la ville d’Oran, requiert la participation de tous les acteurs et non pas seulement, celle de la Sûreté ou de la gendarmerie, la direction des transports et les services de la commune, ont aussi leur part de responsabilité du fait de leur absence sur le terrain et il suffit pour cela de rouler à travers la ville pour constater les anomalies et les lacunes qui relèvent plus des prérogatives de la direction des transports et de la commune.

Leave a Reply