A la UNE

MSP : Le discours « rassembleur » du président élu est à même d’ouvrir les perspectives du dialogue et du consensus

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a qualifié ce lundi de « rassembleur » le discours prononcé par le président élu, Abdelmadjid Tebboune, à l’issue de la proclamation des résultats de la présidentielle, estimant qu’il est à même d’atténuer les tensions et d’ouvrir les perspectives du dialogue et du consensus ».
« Le discours du candidat vainqueur, M. Abdelmadjid Tebboune après la proclamation des résultats, était rassembleur et à même d’aider à atténuer les tensions et à ouvrir les perspectives du dialogue et du consensus », a indiqué le MSP dans un communiqué rendu public à l’issue la réunion de son bureau exécutif consacrée à l’évaluation de la situation politique après l’élection présidentielle, exprimant son attachement à « faire partie de la solution et non de la crise ».
« Tout en faisant preuve de vigilance, le MSP décidera de sa pratique politique et de ses positions conférées par la loi, sur la base des faits sur le terrain, au service de l’intérêt général ».
Dans le même cadre, le MSP a appelé à un dialogue « transparent, sérieux, responsable, sincère et crédible en vue de corriger les erreurs et réaliser le consensus inclusif sur une vision, des mécanismes et des pratiques qui resserrent les rangs des Algériens, consacrent la volonté populaire, réalisent le développement économique, préservent la souveraineté nationale et garantissent un avenir prospère aux Algériens au présent et pour les générations futures ».
Affirmant que l’élection du 12 décembre « s’est déroulée dans des conditions difficiles et sensibles, caractérisée par une division sans précèdent entre opposés et favorables, susceptible de menacer la cohésion sociale et l’unité du peuple algérien », le MSP a dit quelles qu’en soient les crises et ceux qui sont à leur origine, le MSP œuvre « toujours à faire partie de la solution et non de la crise ».
Selon le communiqué signé par le président du MSP, Abderrazak Mokri, « les mesures urgentes qui pourraient témoigner d’une intention sincère d’opérer des réformes constitutionnelles et juridiques consistent en la protection des libertés individuelles et collectives, outre la libération des médias de toute sorte de pression et d’orientation ».
« L’Algérie a toujours besoin de l’initiative du consensus national, lancée en 2018, qui devrait être adaptée aux nouveaux développements ou d’une autre initiative similaire émanant de n’importe quelle partie, officielle ou de la société, en vue de consacrer la réconciliation nationale, de resserrer les rangs et d’instaurer un climat politique serein pour tous », souligne le communiqué, ajoutant que les premiers pas à franchir seraient de reconnaitre la gravité de la crise et de concourir à son règlement avec humilité dans le cadre de la préservation de l’intérêt général et du dépassement des différends du passé ».
Selon le MSP, la poursuite du Hirak populaire pacifique, loin des rancunes et de la discorde, en brandissant les slogans de l’unité sans polarisation, ni intrusion, est le seul garant du succès du dialogue et de l’ouverture de perspectives en faveur d’un avenir prospère et serein pour l’Algérie et les Algériens.

Leave a Reply