INTERNATIONAL

Législatives britanniques : Triomphe pour Johnson, les conservateurs obtiennent la majorité absolue

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a remporté la majorité au Parlement britannique. Son parti conservateur a franchi le seuil des 326 sièges sur les 650 de la Chambre des communes, selon les résultats officiels publiés ce 13 décembre. Mise à jour automatique Vendredi 13 décembre Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, est arrivé au palais de Buckingham pour rencontrer la reine Elizabeth II qui doit le charger officiellement de former un nouveau gouvernement après sa victoire écrasante aux législatives. La voiture de Boris Johnson est arrivée vers 10h55 (heure locale et GMT) à la résidence de la monarque de 93 ans, quelques heures après que les conservateurs eurent remporté une majorité d’une ampleur sans précédent depuis Margaret Thatcher. Angela Merkel a félicité Boris Johnson pour sa «victoire claire» lors des élections britanniques et affirmé vouloir coopérer avec le Royaume-Uni en vue d’un «partenariat étroit». «Je me réjouis de la poursuite de notre coopération pour l’amitié et un partenariat étroit entre nos deux pays», a-t-elle indiqué dans une déclaration publiée par son porte-parole sur Twitter. Le Kremlin a affirmé ce 13 décembre douter d’une amélioration des relations entre Moscou et Londres, plombées par des désaccords persistants et un scandale d’espionnage, après la victoire écrasante de Boris Johnson aux élections législatives britanniques. «Nous espérons toujours que les forces politiques remportant les élections, quel que soit le pays, vont adhérer au dialogue et se concentrer sur l’établissement de bonnes relations avec notre pays. Mais je ne sais pas dans quelle mesure de telles attentes sont appropriées dans le cas des conservateurs» britanniques, a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Qu’ils se réjouissent ou crient au «cauchemar», les journaux britanniques s’accordent à souligner le caractère «historique» de la victoire du Premier ministre britannique Boris Johnson, désormais à la tête d’une large majorité qui va lui permettre de mener le Royaume-Uni hors de l’UE au 31 janvier. «Victoire pour Boris… et pour le Brexit !» se réjouit le tabloïd Daily Express, donnant le ton des quotidiens populaires favorables aux conservateurs. Le Daily Mail, qui appelle en grosses lettres à la une de son édition papier ses lecteurs à «se réjouir» de la victoire de Boris Johnson et affiche sur son site une photo du Premier ministre avec sa compagne, titrant «Je ne vous laisserai pas tomber». Seul tabloïd favorable aux travaillistes de Jeremy Corbyn, le Daily Mirror s’effare de ce «Cauchemar avant Noël». Référence des milieux d’affaires, le Financial Times souligne que Boris Johnson ne dépend plus désormais du soutien des plus eurosceptiques au sein de son parti conservateur. Le très pro-Johnson Daily Telegraph retient l’«humiliante défaite» de la cheffe des Libéraux-démocrates Jo Swinson, bête noire des pro-Brexit avec sa promesse d’annuler la sortie de l’UE. Non seulement son parti recule mais elle a perdu son siège de députée. Le Guardian (gauche), parle de «choc» et relève que «le pari de déclencher des élections anticipées pour unifier le vote pour le Brexit paye», et décime les travaillistes, en remportant «une série de sièges sur le Labour de Jeremy Corbyn sur ses terres traditionnelles». The Independant note quant à lui que Johnson réalise «la plus grande avancée des conservateurs depuis Thatcher» pendant que le «Labour enregistre son pire résultat depuis (Clement) Attlee», au pouvoir de 1945 à 1951.

Leave a Reply