ORAN

Stratégie de l’e-santé et le carnet d’adresse électronique : Comment révolutionner le secteur

Annoncé pour cette année, le lancement du carnet de santé électronique concrétisera la stratégie nationale du e-santé. L’opération sera généralisée à travers les wilayas, selon les résultats qui vont être enregistrés. Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière procède à l’élaboration d’une stratégie nationale de e-santé, en collaboration avec l’OMS, après la mise en place des cadres juridiques nécessaires pour faciliter la gestion des données médicales et aider les décideurs à concrétiser ce projet. Il est à noter, dans ce sens, que l’OMS accompagnera la réalisation de ce projet, en tirant profit de l’expérience des pays ayant réussi à appliquer cette stratégie et en se mettant au diapason des développements enregistrés dans les domaines médical et informatique en vue de les adapter au secteur de la santé. Il faut dire que des signes positifs sont enregistrés en matière de numérisation du secteur de la Santé, à l’instar de la télémédecine et la formation à distance, d’où l’importance d’œuvrer à développer et enrichir la base de données actuelle du ministère, vu le nombre important de spécialités et structures de santé que compte le secteur. Des experts en Système d’information sanitaire ont estimé nécessaire de créer un système informatique pour le secteur de la santé et d’œuvrer à son développement, ce qui contribuera à transmettre rapidement les informations à tous les acteurs de la santé et, partant, élaborer des programmes préventifs pour améliorer la santé du citoyen. La garantie des moyens et ressources humaines qualifiées et l’organisation de sessions de formation continue pour accompagner les différents acteurs dans ce secteur sont primordiales pour s’assurer que tout marche comme prévu. Des rencontres spéciales seront tenues au fur et à mesure, afin de former le personnel à cette technologie et aussi pour préparer une vaste opération de sensibilisation au profit des citoyens, ceci dans le but de vulgariser cette étape qui garantira une meilleure prise en charge des patients, un suivi régulier de l’état du malade, la vaccination des enfants, ainsi que plusieurs points positifs qui permettront d’éviter des complications aux malades et, du coup, organiser le secteur.

Leave a Reply