SOCIÉTÉ

Santé du consommateur : Nécessaire coordination avec les laboratoires universitaires

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a mis l’accent, à Djelfa, sur la nécessaire coordination entre les services de son ministère et les établissements d’Enseignement supérieur pour exploiter les capacités de leurs laboratoires dans une action commune afin de contrôler la qualité des produits et protéger la santé du consommateur.
Inspectant le laboratoire de contrôle de qualité dans la wilaya de Djelfa, M. Djellab a souligné « la nécessité d’une coordination avec les laboratoires de l’université pour garantir une coopération commune dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du Premier ministre pour l’exploitation de toutes les capacités », indiquant que cette coopération s’inscrit dans le cadre « d’une stratégie globale complémentaire ».
Dans ce contexte, le ministre a mis en exergue le rôle que joue ce réseau de laboratoires au niveau national en matière de contrôle de tous les produits de consommation et de protection de la santé publique.
Le laboratoire de contrôle de qualité de la wilaya de Djelfa dispose d’appareils spécifiques pour l’analyse biochimique et l’analyse de la qualité et de la comestibilité des produits.
Lors d’une conférence de presse, M. Djellab, qui répondait à une question sur les raisons de la flambée des prix des viandes blanches et des œufs sur le marché ces derniers jours, a précisé que cette flambée dépendait du principe de l’offre et de la demande sur le marché, indiquant que la question de l’importation n’est pas à l’ordre du jour dans cette filière.
A une autre question sur l’importation des véhicules de moins de 3 et 5 ans, le ministre a indiqué que « le gouvernement a déjà présenté le Projet de loi de finances (PLF) et évoqué l’importation des véhicules de moins de 3 ans à motorisation essence, précisant que la commission des finances a examiné la question et qu’une réunion est prévue à l’Assemblée populaire nationale (APN) pour examiner ce dossier ».

Leave a Reply