INTERNATIONAL

France : L’Ukraine et la Bulgarie remontées contre une interview d’Emmanuel Macron

Les ministères ukrainien et bulgare des Affaires étrangères ont invité les ambassadeurs de France respectifs des deux pays. En cause, «des propos attribués au président français » dans plusieurs médias dont Valeurs actuelles.
Au-delà de l’hexagone, la polémique, après l’entretien d’Emmanuel Macron au magazine de droite Valeurs actuelles le 31 octobre, s’exporte en Ukraine et en Bulgarie. L’Ukraine a invité, par l’intermédiaire de son ministère des Affaires étrangères, l’ambassadeur de France afin d’expliquer «des propos attribués au président français», selon Le Parisiendu 2 novembre. Côté bulgare, l’ambassadrice française a elle aussi été convoquée par le ministère des Affaires étrangères pour une explication le 4 novembre prochain.

Le choix d’Emmanuel Macron sur l’élargissement de l’UE fait grincer des dents en Europe

Si aucun média n’est expressément nommé dans le communiqué du ministère ukrainien, daté du 1er novembre, le fait que cette «invitation» se fasse peu après la parution d’une interview exclusive dans Valeurs actuelles n’est certainement pas fortuit. Le malaise viendrait notamment des déclarations d’Emmanuel Macron à l’hebdomadaire sur la liberté de circulation et l’immigration «sous quotas» : «Je préfère avoir de la migration légale, enregistrée, sous quotas, pendant x années plutôt que du travail détaché dissimulé. Je préfère avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte d’Ivoire légaux, qui sont là et qui font ce travail, que des filières bulgares ou ukrainiennes clandestines.» Selon Le Parisien, le malaise serait néanmoins désormais dissipé, au vu du contenu du communiqué publié sur le site du ministère : «L’ambassadeur de France a noté qu’il n’y avait aucune plainte, côté français, à l’encontre des citoyens ukrainiens voyageant en France. Ainsi, les propos d’E. Macron concernant la migration et l’emploi légal ont été sortis de leur contexte.»
A Sofia, c’est la même phrase extraite de l’interview du président français qui a choqué. Le Pointrévèle ainsi que, outre la convocation de l’ambassadrice de France en Bulgarie, «l’ambassadeur bulgare à Paris, Anguel Tcholakov, va émettre une protestation solennelle auprès des autorités françaises».
L’interview à Valeurs actuelles fait dans tous les cas polémique. La macronie, après avoir sorti les rames pour justifier cette interview dans un hebdomadaire controversé, doit se mettre à la tâche pour régler ces incidents diplomatiques.

Leave a Reply