MONDE ARABE

Mandat de la MINURSO : La résolution de l’ONU, simple renouvellement technique

L’Algérie, observateur officiel du processus de paix au Sahara Occidental, a relevé que le Conseil de sécurité a procédé, dans sa résolution 2494, relative au mandat de la MINURSO au Sahara occidental, à « un simple renouvellement technique, en des termes quasi-identiques, de sa précédente résolution sur la question sans donner toute l’impulsion attendue à la nouvelle dynamique expressément souhaitée par le secrétaire général des Nations unies ».
L’Algérie prend note, ainsi, que « le Conseil de sécurité renouvelle également son soutien aux efforts du secrétaire général des Nations unies et de son prochain envoyé personnel, pour maintenir le processus de négociation directe sans conditions préalables et de bonne foi, entre les deux parties au conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, en vue de parvenir à une solution politique juste et durable, mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental », a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
Le ministère a ajouté que « l’Algérie note, toutefois, avec regret, que la résolution 2494 (2019) n’a pas recueilli l’unanimité si importante des membres du Conseil de sécurité, dont une majorité a relevé le caractère déséquilibré du texte et qui a été notamment souligné par deux membres permanents du Conseil de sécurité et un membre africain ».
« En sa qualité d’observateur officiel du processus de paix, qui a constamment apporté son soutien, sans réserve, aux efforts du SG de l’ONU et de son envoyé personnel, l’Algérie tient à souligner la responsabilité du Conseil de sécurité pour confirmer son engagement, réitéré lors de l’adoption de cette résolution, pour aider les deux parties au conflit à parvenir à une solution politique, juste, et durable qui permette l’exercice par le peuple du Sahara occidental de son droit à l’autodétermination conformément à la doctrine et à la pratique des Nations unies en matière de décolonisation « , souligne-t-il dans le même communiqué.
Mercredi, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat de la Mission des Nations unies pour l’Organisation d’un référendum au Sahara occidental d’une année, rompant avec la pratique en vigueur depuis plus de deux ans, en vertu de laquelle la MINURSO était reconduite sur une base semestrielle.
Le vote a enregistré 13 voix pour et deux abstentions, celles de la Russie, membre permanent et de l’Afrique du Sud qui assure la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre.
L’Afrique du Sud, qui a critiqué « un texte déséquilibré », a déploré le fait que la nouvelle résolution ne fournisse aucune réflexion sur ce qui a été entrepris par les deux parties au Conflit.
De son côté la Russie a dénoncé « les tentatives visant à redéfinir l’axe du processus de négociations mené sous l’égide de l’ONU ou à modifier les approches convenues dans les résolutions précédentes du Conseil de sécurité « .

Leave a Reply