REGION

Relizane : La femme rurale, facteur essentiel dans la préservation du patrimoine

Le rôle de la femme dans la préservation du patrimoine culturel matériel et immatériel en plus de sa contribution au développement durable ont été mis en exergue lors d’une conférence internationale sur « La femme au cœur du développement », qui a pris fin mercredi à Relizane.
Les participants ont recommandé au terme de cette rencontre la documentation et l’archivage du patrimoine féminin au profit des chercheurs et des académiciens, appelant à protéger la propriété intellectuelle de la femme en matière d’artisanat et des métiers.
Ils ont également insisté sur la contribution de chercheurs intéressés par les questions de la femme, l’intérêt à accorder à la « femme et l’information en Algérie » et la sensibilisation de la femme en vue de renforcer l’esprit entrepreneurial.
En outre, les participants ont plaidé d’introduire des sujets de la femme dans le système éducatif en consacrant son rôle dans la société.
La conférence internationale sur la femme au cœur du développement, initiée deux jours durant par le laboratoire des études sociales, psychologiques et anthropologiques du centre universitaire « Ahmed Zabana » de Relizane en collaboration avec le laboratoire de philosophie et critique contemporaine de l’université de Paris 8 (France), a enregistré la présence d’universitaires et chercheurs d’Algérie, de Tunisie, du Maroc, de Libye, d’Egypte, d’Irak, du Qatar et de la France.

Leave a Reply