A la UNE

Taux d’intégration dans l’industrie automobile : Tamazirt ouvre les négociations avec quatre constructeurs

Trois ans après l’installation des plusieurs unités de montage automobile, le ministère de l’Industrie et des Mines revient à la charge pour rappeler aux «constructeurs» leurs engagements contenus dans les cahiers des charges, à savoir assurer un taux d’intégration de 15% à la troisième année et 40% à la cinquième.
Dans une déclaration à la Radio Chaîne 3, la ministre de l’Industrie, Djamila Tamazirt, a fait remarquer que «la plupart des constructeurs sont à la troisième année».
La première responsable du secteur reconnaît, toutefois, les difficultés des constructeurs à atteindre ces objectifs. «Ce n’est pas facile de convaincre leurs partenaires de ramener leurs équipementiers et accompagner nos fabricants», a-t-elle noté.
Pour trouver des solutions à cette «non conformité» aux dispositions de loi, des négociations, «dans le cadre d’une démarche intégrée», sont engagées entre le ministère de tutelle et quatre constructeurs, à savoir Volkswagen, Renault, Peugeot et Kia.

Leave a Reply

Theme by Anders Norén