ORAN

Elle n’a pas été appliquée ce mois d’octobre : Les handicapés attendent toujours l’augmentation de leur allocation

M.A.J

La joie des personnes à mobilité réduite, dont l’allocation a été augmentée à 10.000 DA, est restée sur un goût d’inachevé. Et pour cause, le versement de l’augmentation que cette frange vulnérable de la société attendait depuis une décennie a été reporté. Annoncée pour ce mois d’octobre, la « bonne nouvelle » n’est pas encore réelle !
Du côté de la direction de l’Action sociale (DAS), on a affirmé que l’administration n’a toujours pas reçu la confirmation de cette nouvelle mesure. « Tout se décide à Alger, nous on applique seulement les directives » nous dira une source de ladite direction.
Rencontré devant la direction, un jeune handicapé à 100% nous dira avec amertume : « Il n’y a pas d’augmentation, j’ai reçu mes 3000 DA comme d’habitude, pourquoi ils nous ont dit donc que c’est à partir d’octobre ? ».
Justement, c’est le premier ministre, Noureddine Bedoui, qui a affirmé l’augmentation de l’allocation des personnes aux besoins spécifiques, à partir de ce mois d’octobre.
La décision a été prise lors de la réunion du Gouvernement, en Conseil interministériel, le 1er octobre dernier, où il a été décidé de la généralisation de l’allocation versée aux personnes handicapées à 100 %, quelle que soit la nature du handicap et l’âge du handicapé. En coordination entre les ministres des Finances, du Travail et de la Santé, ainsi que du Secrétaire général du ministère chargé de la Solidarité nationale », cette bonne nouvelle tant attendue devait être palpable dès cette semaine, mais vraisemblablement des détails bloquent encore le dossier.

Emploi et autres droits garantis

Cette augmentation mensuelle de l’allocation forfaitaire de solidarité devra toucher tous les enfants handicapés à 100% de moins de 18 ans, soit 10.000 DA pour chaque enfant handicapé. L’Etat prend en charge le versement des cotisations à la sécurité sociale au profit de cette catégorie. Il a également été décidé de l’installation d’un groupe de travail au niveau du ministère de la Solidarité nationale, afin de fournir des propositions complémentaires pour améliorer la situation socioprofessionnelle des handicapés et réexaminer les textes juridiques et règlementaires spécifiques à cette catégorie.
Au niveau national, le nombre global des handicapés s’élève à 334.007 personnes, dont 23.813 enfants.
L’Etat prendra en charge le paiement des cotisations de la sécurité sociale de 5% du salaire national minimum garanti (SNMG).
Dans le volet professionnel, il a été décidé d’augmenter le seuil minimal des offres d’emploi imposé aux responsables des entreprises et des administrations et réservé aux personnes handicapées en âge de travailler, actuellement fixé à 1%, à 3% au moins, avec la gratuité du transport aérien qui sera pris en charge par la Caisse de solidarité nationale.
Reste à savoir si ces recommandations seront réellement prises en considération ou ce sera juste une promesse qui ne sera pas tenue ?

Leave a Reply

Theme by Anders Norén