SOCIÉTÉ

Développement local : Octroi de subventions au profit de 11 projets associatifs pilotes

Un montant de 70 millions DA a été octroyé, ce mardi à Alger, à 11 projets associatifs pilotes dans le cadre de la mise en œuvre du programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local (CapDel), piloté par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire en collaboration avec l’Union européenne (UE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).
C’est au cours d’une cérémonie officielle, qui a vu la présence des représentants des ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Délégation de l’UE à Alger et du PNUD, que les conventions de subventions ont été remises aux associations bénéficiaires.
Le choix de ces 11 projets s’est effectué à l’issue d’un « long processus » de sélection qui a concerné au départ 124 associations à travers le territoire national, a affirmé le directeur du CapDel, Mohamed Dahmani, précisant que le financement est échelonné sur trois tranches de 4 à 7 millions DA par association.
Les projets retenus portent ainsi sur des secteurs divers, dont l’agriculture, l’artisanat et patrimoine, santé, environnement et tourisme, définis par les promoteurs de ce programme comme « prioritaires pour le développement local » et en « cohérence avec les potentialités, la vocation et les défis des territoires des communes pilotes ».
M.Dahmani a souligné, à l’occasion, que les projets soutenus « reflètent aussi la vision stratégique des pouvoirs publics en matière de développement inclusif, intégré et participatif, basée sur la contribution de tous les acteurs locaux (élus, administration locale, organisations de la société civile, entreprises économiques, jeunes et femmes).
Répondant à un appel à manifestation d’intérêt destiné aux associations faisant partie de 10 communes pilotes, les projets financés ont été approuvés après une série de sessions de formations aux profits de leurs promoteurs, dispensées par des experts italiens de la fédération des collectivités locales de la région d’Ombie, a-t-on ajouté.
Le comité de sélection, comprenant des représentants des trois partenaires du CapDel (Intérieur, UE et PNUD), a pris en compte dans ce choix des critères préétablis et éligibles au financement pour la mise en œuvre du programme de développement local des communes pilotes, a fait savoir, de son côté, Sébastien Vauzelle, conseiller technique principal du CapDel.
M.Vauzelle a présenté la liste détaillée des projets associatifs ayant bénéficié de la subvention, assurant que 9 projets ciblent prioritairement les femmes et les deux autres concernent la jeunesse issue de plusieurs communes, dont El Khroub (Constantine) et d’Ouled Ben Abdelkader (Chlef).
Parmi ces projets catalyseurs, on peut citer celui porté par l’association « Amel el Hayet » des maladies cancéreuses de la comme de Ghazaouet (Tlemcen).
Celle-ci a mis en place un atelier de travaux artisanaux et traditionnels (couture, vannerie et tricotterie) au bénéfice de 50 femmes en condition de vulnérabilité, qui ambitionnent de valoriser et de faire connaitre leurs produits à l’échelle locale et nationale.
Le CapDel a profité aussi à 32 jeunes de la ville nouvelle de AliMendjeli de Constantine, qui ont participé à des stages dans le domaine de la santé communautaire, dans le cadre d’un programme intitulé « Ma ville santé ».
Au sud du pays, l’Association des droits de l’enfant, de l’adolescent et de la femme artisane (ADEAFA) de Timimoune (Adrar) a décroché, quant à elle, un soutien pour son projet « Couleurs de Timimoune » portant sur la valorisation des jeunes et des femmes du Gourara à travers la formation et le développement de la production artisanale.
Inscrit dans l’esprit de soutien à la démocratie participative et des réformes au plan de la gouvernance des collectivités locales, engagées par le ministère de l’Intérieur, le CapDel est cofinancé par trois partenaires, à hauteur de 10 millions d’euros, dont 2,5 millions ont été octroyés par le gouvernement algérien, 7,7 millions par l’UE et 170000 euros par le PNUD.

Leave a Reply