SOCIÉTÉ

Alger : L’EHU Nafissa Hamoud doté de nouveaux équipements d’imagerie médicale

L’Etablissement hospitalier universitaire (EHU), NafissaHamoud (ex-Parnet) de Hussein Dey (Alger) a bénéficié de nouveaux équipements d’imagerie médicale (mammographe et scanner), a-t-on apprisauprès de cet établissement.
S’exprimant dans ce cadre, le directeur de l’EHU, Zoubir Rekik a affirmé que « ces nouveaux équipements permettront de prendre en charge les patients, notamment ceux atteints du cancer », ajoutant que le mammographe permettra le dépistage précoce du cancer du sein.
Rappelant que 12.000 nouveaux cas de cancer du sein étaient enregistrés chaque année, le même responsable a appelé les femmes de 40 ans et plus à se rapprocher du service de radiologie de l’établissement pour se faire dépister.
Le lancement du Registre national du cancer en 2015 a permis aux autorités d’établir le taux réel d’incidence des différents types de cancers. Ainsi, près de 44.000 nouveaux cas sont enregistrés et les experts prévoient une hausse de ce taux à 70.000 nouveaux cas, en raison de plusieurs facteurs, notamment la mauvaise hygiène de vie, le vieillissement de la population et autres comportements individuelles.
Le professeur Kamel Bouzid, président de la Société algérienne d’oncologie médicale avait affirmé que le cancer du sein qui vient en tête de la liste des cancers en Algérie coûtait à l’Etat une enveloppe financière de 300.000 de DA au début de la maladie pour chaque cas et 5 millions de DA après son développement.
Le dépistage précoce de ce type de cancer couplé à un traitement efficace du patient permet de classer cette maladie parmi les maladies chroniques et d’améliorer la qualité de vie de la patiente.
Grace au Plan national de lutte contre le cancer 2015/2019, qui touche à sa fin, l’Etat a pu améliorer la prise en charge des patients et ce à travers le rapprochement de la santé du citoyen en ouvrant plusieurs centres à travers le pays et leur équipement au fil du temps.
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Mohamed Miraoui avait annoncé, lors d’une réunion sur le registre national du cancer de l’année 2017, coïncidant avec la célébration du mois d’Octobre Rose pour la lutte contre le cancer du sein, l’élaboration d’un deuxième plan national de lutte contre cette maladie 2020/2024 après évaluation du plan actuel en comblant certaines lacunes.
Par ailleurs, M. Rekik a, quant à lui, annoncé l’ouverture d’un nouveau pavillon à rue Tripoli pour la chirurgie pédiatrique des enfants âgés de 0 à 18 ans, ainsi qu’une unité destinée à la réanimation pour la prise en charge de cette catégorie, outre un centre d’hémodialyse équipé conformément aux normes internationales en vigueur.

Leave a Reply