ORAN

Traitement des déchets industriels : Vers le recours à la SEOR

La direction de l’Environnement de la wilaya d’Oran compte combler le manque d’opérateurs spécialisés dans le traitement des déchets spéciaux (DS) et déchets spéciaux dangereux (DSD) par le recours à la Société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (SEOR), dans le cadre d’une convention, a-t-on appris de la directrice locale de l’Environnement.
« Le manque d’opérateurs spécialisés dans le traitement des déchets industriels nous a conduits à réfléchir sur une éventuelle collaboration avec la SEOR qui dispose de moyens et de savoir-faire en la matière », a indiqué Samira Dahou.
Cette situation conduit les industriels à sous-traiter avec des opérateurs non spécialisés et souvent « peu fiables » qui se débarrassent parfois des déchets dans la nature, a-t-elle déploré.
Le constat a été fait suite à la création d’une commission de wilaya pour le contrôle de rejets industriels en juin dernier. La commission a déjà adressé une quinzaine de mises en demeure à des industriels qui rejettent leurs déchets dans des plans d’eau, a-t-elle fait savoir.
La zone d’activité d’Oued Tlélat a été la première à faire l’objet d’un contrôle qui a abouti à l’établissement de 12 mises en demeure sur les 30 industriels qui l’occupent. La majorité des industriels recourent aux services d’opérateurs non spécialisés dans le traitement de déchets industriels. Ces derniers collectent et déversent leurs déchets en milieux naturels dans des zones humides notamment, a déploré Samira Dahou.
Une convention avec la SEOR est en mesure de régler le problème en partie et les industriels auront un opérateur fiable à qui s’adresser pour un certain nombre de déchets, a-t-elle soutenu.

Leave a Reply