REGION

Ouargla : Vers le règlement du problème des oppositions de citoyens au lancement de projets

Des démarches sont entreprises pour mettre fin au problème relatif aux oppositions des citoyens revendiquant la propriété de terrains destinés à accueillir des projets, et permettre ainsi le lancement de divers opérations de développement à travers la daïra d’Ouargla, a-t-on appris ce lundi des services de la wilaya.
La wilaya s’engage à lancer tous les projets à l’arrêt pour raison d’opposition qui freinent la dynamique de développement, notamment dans les zones se trouvant à l’extérieur du tissu urbain, telles que la localité de Bamendil (périphérie Ouest d’Ouargla) et la commune de Rouissat, a-t-on précisé.
Lors d’une récente visite de terrain, le chef de l’exécutif de la wilaya, Aboubakr Essedik Boucetta, a évoqué le sujet des oppositions de citoyens entravant le lancement de certains projets, surtout ceux ayant un lien direct avec le cadre de vie général, à l’instar d’un lycée à Bamendil, un hôpital de 60 lits et un stade de 5.000 places à Rouissat.
« Il faut en finir avec les oppositions injustifiées qui sont derrière le blocage de plusieurs projets d’utilité publique », a-t-il lancé.
Et d’ajouter : « les portes sont grandes ouvertes pour entamer un dialogue responsable avec les citoyens concernés afin de débloquer cette situation à l’amiable, conformément à la réglementation en vigueur, sans écarter le recours à la justice ou la force publique si les opposants persistent dans leur position ».
Au cours de sa visite, le wali a mis l’accent sur la nécessité d’intervenir pour protéger une structure destinée à abriter un service de lutte contre l’immigration clandestine relevant du secteur de la sûreté nationale, dans la commune de Ain El-Beida.
Cette structure, dont les portes et fenêtres ont fait l’objet soit d’un vol, soit d’un saccage, a été laissée à l’abandon depuis quelques années.
M.Boucetta a inspecté le projet d’un Centre médico-social (CMS) à Ouargla pour les collectivités locales de la région Sud-est du pays, dont les travaux de réalisation sont à 100 %, en attendant l’achèvement de l’opération d’acquisition de l’équipement nécessaire, a-t-on signalé.
Ce nouvel établissement de santé assurera une prise en charge sur le plan médical et psychologique des personnels des collectivités locales et leurs ayants-droits.

Leave a Reply