REGION

Naâma : 98 milliards de DA consacrés à l’aménagement de lotissements sociaux dans le Sud et les Hauts-Plateaux, selon Beldjoud

Une enveloppe de 98 milliards de DA a été consacrée au titre du programme de 2020 pour l’aménagement de lotissements sociaux destinés à l’auto-construction dans les Hauts-Plateaux et le Sud du pays, a annoncé dimanche à Naâma le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud.
« Cette importante enveloppe financière est destinée à l’achèvement du raccordement de 1.450 lotissements sociaux, totalisant 352.000 terrains à bâtir, aux réseaux de voirie », a indiqué le ministre lors d’une visite d’inspection dans la wilaya.
Les travaux ont nécessité, au titre du programme de l’exercice en cours, une dotation de l’ordre de 92 milliards de DA, a-t-il fait savoir.
Pour permettre aux bénéficiaires des terrains d’entamer la réalisation de leurs habitations, le Gouvernement avait procédé, la semaine dernière, à l’octroi d’aides destinées à ce mode d’habitat estimées à 1 million de DA par bénéficiaire d’un lot à bâtir dans le Sud, et à 700.000 DA pour les Hauts-Plateaux, a indiqué le ministre.
M. Beldjoud a présidé, à la Maison de la culture du chef-lieu de wilaya, dans le cadre de la célébration du 65e anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de libération, une cérémonie de remise symbolique des clés de 1.072 logements publics locatifs (LPL), des affectations de 200 aides à l’habitat rural et de 486 lots destinés à l’auto-construction.
En inspectant les chantiers de réalisation de 250 logements promotionnels aidés (LPA) à Naâma, le ministre a déclaré que « le citoyen a le droit d’avoir un logement décent aux normes requises », faisant savoir qu’il avait instruit les services du Contrôle technique de construction (CTC) d’être rigoureux après l’élargissement de leurs prérogatives d’intervention en matière de contrôle des gros œuvres et des finitions dans les chantiers.
Kamel Beldjoud a également indiqué que des commissions de son département ministériel, installées pour le contrôle des chantiers ces derniers mois, ont inspecté plus de 500.000 logements en cours de réalisation au niveau national et ont proposé des mesures à l’encontre des entrepreneurs ayant commis des infractions aux cahiers des charges.
En inspectant l’aménagement d’un tronçon du chemin de wilaya (CW 1) et un lotissement de 271 terrains et les travaux de réalisation de sièges des directions de l’Habitat et du Trésor public à Naâma, le ministre a exhorté les entrepreneurs chargés des projets à respecter les délais des contrats et la qualité des travaux.
Il a insisté, par la même occasion, sur la conception de cités dotées de structures d’accompagnement et le renforcement des chantiers pour la réception des projets dans les plus brefs délais surtout ceux d’infrastructures scolaires.
Le ministre a aussi tenu à rassurer que le financement des programmes d’habitat, tous programmes confondus, et d’infrastructures éducatives dans les wilayas, est pris en charge, rappelant que son département ministériel a décidé d’octroyer ces programmes à des entreprises et bureaux d’études nationaux et prôné l’utilisation de matériaux de construction locaux sans le recours à l’importation.
Dans la commune de Aïn Sefra, il s’est enquis de l’opération d’aménagement du « Boulevard Bechar », limitrophe à la gare routière des voyageurs, long de 6,6 kilomètres, dotée d’une enveloppe de 200 millions de DA et qui enregistre actuellement le lancement des travaux de la seconde tranche.
Après avoir visité un lot de 298 logements (location/vente), le ministre s’est enquis des travaux de réalisation d’un lycée d’un coût de 440 millions de DA pour remplacer le lycée « Abdelhamid Ibn Badis » réalisé en préfabriqué.
Sur place, il a exprimé son désaccord quant aux délais spécifiés dans le cahier des charges pour la réalisation de certains établissements scolaires dans la wilaya, déclarant que des délais de 12 à 15 mois ne sont pas acceptables et qu’il faut les réduire, choisir des entreprises compétentes et doubler le temps de travail sur les chantiers.
Le ministre a indiqué, au passage, que certaines wilayas sont pionnières dans ce domaine et ont achevé et livré un groupe scolaire de 12 classes, par exemple, en quatre mois.
En outre, Kamel Beldjoud a mis l’accent sur la réservation de rampes d’accès pour les personnes handicapées aux entrées des structures administratives et d’habitat, tout en valorisant les efforts consentis pour combler le déficit en matière d’infrastructures scolaires intégrées dans les nouvelles cités et les zones éloignées et frontalières, ceci pour rapprocher les élèves des établissements éducatifs.
A ce propos, il a fait part de l’ouverture de 656 établissements scolaires nouveaux lors de la rentrée 2019/2020.
Le ministre a achevé sa visite dans la wilaya en inaugurant un nouveau CEM au chemin de Tesmouline. Il a inspecté aussi les travaux de réalisation d’un lycée à la nouvelle ZHUN prévu pour être réceptionné au début de l’année scolaire prochaine et a posé la première pierre de construction de 250 logements promotionnels aidés (LPA) à Mecheria.

Leave a Reply