REGION

Sidi Bel-Abbès : Diminution de 70% des cas d’intoxication alimentaire

Une diminution de 70% a été relevée par les services de la Direction de la Santé concernant les cas d’intoxication alimentaire, enregistrés durant l’été dernier, et ce, par rapport à la même période de l’année écoulée, a-t-on appris d’un cadre du service de la prévention et de la protection de la population. Les campagnes de sensibilisation organisées durant la période estivale au profit des citoyens et des propriétaires des établissements de restauration et des locaux commerciaux, au niveau local, ainsi que la vigilance des autorités compétentes, notamment lors des sorties d’inspection des équipes intersectorielles, ont eu un impact positif sur la protection de la santé publique, a-t-on expliqué. Les statistiques indiquent, en ce sens, 63 cas d’intoxication alimentaire recensés au niveau de la wilaya, et ce, depuis le début de l’année en cours, dont 34 cas recensés au cours du premier semestre. Ce nombre montre une diminution sensible en comparaison avec l’année écoulée. A savoir que la période estivale a connu, l’année dernière, 232 cas d’intoxication alimentaire dont les plus lourds, rappelons-le, étaient ceux survenus au début du mois de septembre faisant état de 64 personnes, âgées entre 17 et 45 ans, évacuées à l’hôpital après la consommation de sandwichs dans un fast-food situé au quartier Larbi Ben M’hidi au chef-lieu. La même source a indiqué que son programme pour la prévention de la population contre ce phénomène est mis en œuvre toute l’année et pas seulement en été. A savoir que le secteur a bénéficié du recrutement de 60 biologistes, ce qui a permis de faciliter les opérations d’inspection qui ont touché pratiquement toutes les communes réparties sur le territoire de la wilaya, expliquera la même source. Par ailleurs et dans le même sillage, les éléments de la Sûreté de wilaya de Sidi Bel-Abbès ont mis la main sur une quantité de 249 kilogrammes de viande impropre à la consommation le mois d’août dernier, dont des viandes blanches et rouges et du poisson, notamment au niveau des boucheries situées au chef-lieu. Des mesures judiciaires ont été prises à l’encontre des commerçants véreux.
Abderrahmane. G

Leave a Reply