A la UNE

Hôpitaux : Associer les spécialistes au cahier des charges pour l’acquisition de médicaments

Les participants au 2e Forum du pharmacien hospitalier ont appelé, samedi à Alger, à revoir le cahier des charges destiné à l’acquisition de médicaments dans les hôpitaux et à associer les spécialistes à cette opération, ceci en vue d’éviter l’achat de médicaments non prescrits par les médecins pour les soins.
Lors du Forum, la présidente du bureau des marchés publics à l’Administration de gestion du budget du CHU de Tizi Ouzou, Latifa Lamhene, a mis en avant la nécessité d' »associer les concernés, pharmaciens et médecins, à l’élaboration du cahier des charges spécifique à l’acquisition des médicaments dans les hôpitaux ».
La même intervenante a, toutefois, déploré le fait que cette mission soit confiée uniquement aux gestionnaires et que les spécialistes parmi les pharmaciens et les médecins directement concernés par la prescription et la délivrance des ordonnances au profit des patients en soient écartés.
Ainsi, souligne la même responsable, écarter les concernés par l’élaboration de ce cahier des charges aboutit à la prescription de médicaments qui ne sont pas prescrits pour soins dans les hôpitaux nationaux.
Le médecin chargé de prescrire ces médicaments n’intervient qu’après leur acquisition par l’Administration et l’annonce de la passation des marchés publics », a-t-elle relevé.
Dans le même contexte, Mme Lamhene a fait remarquer que les cahiers des charges adoptés actuellement dans les hôpitaux « ne diffèrent pas totalement des cahiers des charges spécifiques aux autres acquisitions ».
Par ailleurs, ce Forum, deuxième du genre destiné aux pharmaciens hospitaliers, se focalise sur les modalités de gestion des marchés publics dans les hôpitaux et les types de traitement destinés à la sclérose en plaques, à l’hémophilie et au cancer.

Leave a Reply