CULTURE

Cinémathèque d’Alger : Projection d’une sélection de courts métrages

Une sélection de huit courts métrages entre fiction et documentaire a été présentée au public pour la première fois ce samedi à la salle de la cinémathèque d’Alger à la faveur de la « Journée du film court métrage et documentaire ».
Organisée par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) en partenariat avec la cinémathèque algérienne, cette journée vise à faire découvrir au grand public les dernières productions de jeunes réalisateurs.
Le public nombreux de la cinémathèque a eu l’occasion de découvrir le court métrage documentaire « Nice Very Nice » du réalisateur El Kheyer Zidani, une oeuvre présentée dans plusieurs festivals internationaux et primée en Algérie, en Egypte et en Tunisie.
D’une durée de 16 mn, « Nice Very Nice » relate le quotidien de « Didou » qui perpétue la mémoire de sa défunte épouse en lui érigeant un petit musée dans la maison familiale à la Casbah d’Alger. Son épouse ayant toujours souhaité vivre dans un palais ottoman, « Didou » refait la décoration de sa maison progressivement avec les moyens du bord.
Sorti en 2017 et sélectionné dans des festival au Maroc et en France, le documentaire « Timimoune l’oasis de l’histoire » de Sid Ali Zaâfoune a séduit le public alors que « Sorry Mom » de Louiza Belamri, proposant une immersion dans l’univers d’un tatoueur, a quant à lui suscité un débat animé.
Très attendu par le public « Bermuda », dernière oeuvre de Mohamed Ben Abdallah, réalisateur de « Je raconterai tout à dieu », n’a pas été projeté en raison d’une panne technique.
La projection du film « Enfants de Tixeraine » de Rima Kerkbane a elle aussi été annulée sans explication de la part des organisateurs.

Leave a Reply