SOCIÉTÉ

Incendie dans un centre commercial à Alger : Les riverains pris de panique


Le gigantesque incendie s’est propagé pour atteindre deux appartements mitoyens. Les pompiers ont bravé les flammes pour extraire les occupants.

Durant la nuit de mercredi à jeudi, un incendie d’une rare violence s’est déclaré dans le centre commercial situé au boulevard Victor Hugo à Alger, à quelques mètres de la station de métro Khelifa Boukhalfa. Ce centre commercial est en réalité un espace de vente peu fréquenté. Situé au milieu d’une pente raide, les visiteurs ne sont pas nombreux. Même si l’espace est réduit, les échoppes sont pourtant très nombreuses. Il s’agit en réalité de sorte de petits cagibis en aluminium et plexis-glace. Ces « Boutiques » servent le plus souvent de lieu d’exposition pour des artisans dont les ateliers sont situés dans les zones difficiles d’accès. « Je regrette d’avoir loué pour une longue période un espace dans ce centre commercial. Les clients sont rares. C’est en réalité une perte sèche et en plus il faut payer un employé » ; dit un confectionneur dont l’atelier se trouve à Baba Hassen une proche banlieue de la Capitale. Il est venu pour constater les dégâts provoqués par l’incendie qui a réduit en cendre son magasin et ceux de ses voisins. « Qui va nous rembourser les grandes pertes que nous venons de subir. Le propriétaires des lieux n’a pas contracté de police d’assurance », se plaint-il.
Les Pompiers ont reçu les premiers appels vers les coups de 3h10 mercredi matin. Deux équipes se sont rapidement rendues sur les lieux. Les pompiers ont constaté de prime abord que l’incendie est d’une rare violence. Ils ont demandé des renforts qui sont arrivés moins d’une demi-heure plus tard. Le brasier attisé par le vent a vite fait de se propager à deux appartements mitoyens. Les pompiers mobilisés en grand nombre ont du réagir rapidement pour extraire les occupants des deux appartements. Ce travail délicat a été accompli au milieu des flammes. Les sapeurs ont évidemment pris les mesures de sécurité nécessaires en coupant le gaz et l’électricité. Une fois les personnes en danger sauvées, les hommes du feu ont entrepris d’éteindre le brasier. Il a fallu pas moins de 14 camions de lutte anti-incendie. D’autres engins de pompiers sont intervenus. Le feu a été vaincu peu avant 6 heures du matin.
L’incendie aussi ravageur fût-il n’a fait que des dégâts matériels. Aucune victime n’est à signaler. Les dégâts matériels sont très importants. Nassim Bernaoui, le chargé de la communication à la protection civile se montre rassurant. « Il y a eu plus de peur que de mal. Les sapeurs pompiers ont su comment s’y prendre pour venir à bout du sinistre », dit-il. Les habitants du quartier félicitent les pompiers qui ont risqué leurs vies. « Il fallait voir la hauteur des flammes. Nous étions paniqués au début », dit un riverain.
Saïd Ibrahim

Leave a Reply