ORAN

Office national d’assainissement : Introduction des énergies renouvelables dans les stations d’épuration

L’Office national d’assainissement (ONA) est engagé dans l’introduction des énergies renouvelables et propres au niveau de ses installations d’épuration, a-t-on appris mardi à Oran auprès de cet organisme en marge de sa participation au Salon international « ERA-2019 ».
« L’ONA est engagé dans l’introduction des énergies renouvelables et propres au niveau de ses installations d’épuration, de pompage et de refoulement », a précisé l’Office à l’occasion de la 10ème édition du Salon ERA, ouvert lundi pour trois journées d’activités au Centre des conventions « Mohamed Benahmed » (CCO).
L’ONA a fait part, dans ce cadre, de trois axes d’intervention dont un portant sur l’utilisation de l’énergie solaire à travers un projet pilote de la Station d’épuration (STEP) de N’Goussa (Ouargla) avec le procédé à filtres plantés de roseaux.
La deuxième action envisagée a trait au lancement de projets de STEP dans les Hauts-Plateaux et le Sud avec un processus d’épuration extensif non énergivore, a-t-on signalé.
Le troisième axe d’intervention est dédié quant à lui à la récupération du gaz méthane des boues comme énergie pour faire fonctionner les chaufferies des STEP, a fait savoir l’ONA.
L’Office exploite 153 STEP réparties sur 44 wilayas du pays, dont 17 sont concernées par la réutilisation à des fins agricoles, avec un potentiel cumulé de 32 millions de mètres cubes, dont 14,6 millions m3 ont été réutilisés pour irriguer 11.076 hectares de superficies agricoles.
Les cultures irriguées sont principalement l’arboriculture, conformément aux exigences de la réglementation algérienne en vigueur, a-t-on indiqué.
D’autres procédés économiques et écologiques sont mis en relief au Salon international des énergies renouvelables d’Oran qui réunit une soixantaine d’exposants, dont les acteurs majeurs du secteur de l’énergie que sont Sonelgaz et Sonatrach.

Leave a Reply